Souscription d'un produit de prévoyance dans une compagnie d'assurance

L'assurance vie est un contrat par lequel l'assureur (les maisons de compagnie d'assurance) s'engage à verser une rente annuelle ou trimestrielle à l'assuré (personne sur la tête de qui repose le risque) ou à ses bénéficiaires (au cas où l'assuré serait décédé) en contrepartie d'un paiement de primes. Il peut s'agir d'un contrat de capitalisation ou d'un contrat de prévoyance. Nous nous pencherons sur le volet prévoyance pour expliquer non seulement les avantages et inconvénients à souscrire à un produit d'assurance et la suite si l'assuré décédait avant l'échéance du contrat.

Comment gérer ses bien en cas de vie ou non?

Nul n'est maître du souffle de vie en dehors de l'Éternel des armées, le créateur des cieux et la terre. Cela étant, la prévoyance nous oblige à souscrire à un contrat d'assurance vie à moyen ou à long terme qui représente un testament en quelque sorte. Quand le contrat va à l'échéance, les prestations de l'assurance sont aussitôt déclenchées pour la gestion patrimoniale de façon à respecter les clauses au départ de façon minutieuse et équitable, soit vis-à-vis de l'assuré s'il est en vie, soit vis-à-vis de ses ayant-droits en cas de décès de l'assuré.. Mais quand les clauses du contrat ne sont pas respectées, quelle serait alors l'issu du contrat ?

Avantages et inconvénients à souscrire à un produit d'assurance

Peu importe le produit d'assurance auquel vous souscrivez, si l'assuré respecte les clauses du contrat jusqu'à la fin, son argent est garanti et disponible et lui sera retourné intégralement avec les bénéfices sous forme de capitale ou rente. Un autre avantage est que, un parent qui voudrait garantie l'avenir de son enfant et qu'un sinistre venait l'emporter, le bénéficiaire sera pris en charge par l'assureur jusqu'à ce que le contrat ne finisse plus ce qui était prévu normalement si le contrat allait à l'échéance.
Par contre, si l'assuré ne respecte pas le payement de sa prime, le contrat finisse souvent par être résilié et là c'est l'assuré qui subisse les pénalités. Il subit les pénalités certes mais il ne perd pas totalement son argent, il aura au moins un-tiers de ce qu'il a cotisé durant le contrat.