Scandale : La pédophilie et les agressions sexuelles au Vatican

La plupart des abus d’enfants sont commis par des proches de la victime (des membres de la famille de la victime, des amis, des enseignants, etc.). Plusieurs personnes ne pensaient pas souvent qu’un prêtre ou religieux pouvait être mêlé à cet acte honteux et dévalorisant. Pourtant, c’est ce que révèle le manuel d’enquête sur les agressions sexuelles au sein de l’Église, publié par le Vatican.

Des années de tourmente

Les pédophiles sont des personnes, exclusivement attirées par des enfants, qui cherchent à avoir des relations sexuelles avec ces derniers à tout prix. L’église est, depuis plusieurs années, bouleversée par des révélations successives sur des scandales massifs d’agressions sexuelles à caractère pédophile. Ces agressions sexuelles ont été commises par des prêtres ou des religieux pendant des décennies. Cela s’est passé dans plusieurs pays notamment aux États-Unis, au Chili, en Allemagne, etc. Le manuel d’enquête sur les agressions sexuelles au sein de l’Église, publié par le Vatican, vient lever le secret qui a fait tant de mal. Les plaintes, les témoignages ainsi que les dénonciations doivent désormais être transmis à la justice. Selon le souverain pontife (le Pape François), il existe une limite impossible à dépasser.

Des directives uniformes

En février 2019, le Pape François avait convoqué un sommet inédit regroupant notamment 114 présidents de conférences épiscopales. À cette occasion, le souverain pontife s’était engagé à donner des directives uniformes pour l’église, évoquant des références légales déjà en vigueur au plan civil et canonique.

Cependant, le Vatican souligne que les documents publiés ne proposent pas de nouvelles normes, ni n’ont vocation à substituer la justice de l’Église catholique à la procédure judiciaire.

Un formulaire de signalement de délit a notamment été rédigé par le Vatican. Le responsable alerté doit renseigner l’identité du prêtre soupçonné, la date des faits, ses différents ministères et les noms des victimes présumées.