En quoi la blockchain est une technologie révolutionnaire ?

La blockchain permet de supprimer tout intermédiaire pendant les transactions. Elle est basée sur les échanges pairs à pair et constitue un système numérique totalement décentralisé. La blockchain est annoncée comme la révolution technologique qui bouleverserait nos économies, nos systèmes de gouvernance et nos interactions sociétales. Cette technologie pourrait remettre en cause tout le modèle de société dans lequel nous vivons. Il est important de savoir en quoi la blockchain est une technologie révolutionnaire.

Qu’est-ce que la blockchain ?

Définir la blockchain n’est pas chose facile. Il y a certainement autant de définitions qu’il y a d’expert. Cependant, nous pouvons dire que la blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’information sans organe de contrôle. De manière technique, il s’agit d’une base de données distribuée dont les informations envoyées par les utilisateurs et les liens internes à la base sont vérifiés et groupés à intervalles de temps réguliers en blocs. L’ensemble est sécurisé par la cryptographie et forme ainsi une chaine.

Par extension, la blockchain est une base de données distribuée qui gère une liste d’enregistrement protégés contre la falsification ou la modification grâce aux nœuds de stockage.

En quoi est-elle révolutionnaire ?

L’une des forces principales de la blockchain est d’être une plateforme décentralisée. La blockchain fonctionne sans organe de gestion centralisée et sans organe de contrôle unique. Elle a été inventée pour effectuer des transactions en contournant les acteurs centraux traditionnels afin de redonner du pouvoir aux utilisateurs finaux.

La technologie de la blockchain remet en question l’organisation de ces sociétés puissantes ancrées depuis des décennies dans leur système puisqu’elle se substitue à ces structures qui jouaient le rôle d’organe central. Avec l’utilisation de la blockchain sur le long terme, il serait possible de ce passer des assureurs, des banquiers ou encore des notaires, pour effectuer des transactions. Grâce à ses algorithmes, la blockchain pourrait répondre à ce besoin d’intermédiaires traditionnels.