Assurance habitation : dans quelles circonstances faut-il faire une demande d’indemnisation ?

Dans une maison, les dégâts n’avertissent pas avant d’arriver. Alors, il faut prendre des mesures qui peuvent favoriser la prise en charge des dégâts. Pour ce faire, il faut souscrire une assurance habitation. Cette assurance va vous permettre d’être indemnisé. Mais, on se demande souvent quand il faut introduire une demande d’indemnisation. Lisez cet article pour avoir la réponse à cette inquiétude.

Faire la demande après le constat d’un sinistre

Une assurance habitation offre plusieurs types de couvertures. Ainsi, avant de tenter de faire une demande d’indemnisation, l’assuré doit d’abord vérifier si les dégâts subis sont couverts par son assurance habitation. Il existe plus de détails sur ce site internet. Si c’est le cas, il peut introduire une demande. Mais, vous ne disposez pas souvent de beaucoup de temps. Il faut alors agir très rapidement. En réalité, pour faire la déclaration d’assurance, le délai dépend des circonstances. Ainsi, pour un cambriolage, vous avez deux jours pour faire votre demande d’indemnisation. Mais, s’il s’agit des dégâts causés par une catastrophe technologique ou naturelle, vous avez jusqu’à 10 jours pour effectuer la demande. Et, cette date ne commence qu’après la publication de l’arrêté ministériel. Vous disposez de 5 jours pour des dégâts causés par l’incendie, la tempête, et bien d’autres.

Comment entrer en possession de son indemnisation ?

Pour obtenir l’indemnisation après un sinistre, le processus est un peu compliqué. Puisque, vous devez respecter certaines conditions avant d’en bénéficier. En réalité, pour éviter des surprises désagréables, il est préférable de bien lire votre contrat d’assurance. C‘est la lecture de ce contrat qui vous permet de savoir si votre assurance habitation couvre ou non les dégâts subis. Si les dégâts sont couverts, alors, vous faites la déclaration tout en respectant le délai. Si vous avez envie de donner un coup de pouce à votre dossier, vous pouvez ajouter l’estimation des dégâts subis. Cette estimation va permettre à l’assureur de faire les calculs nécessaires afin de vite vous rembourser.